Home » Nouvelles du monde et internationale des femmes » Côte d'Ivoire » Trafic illicite des migrants et droit de l’homme : le ministre ivoirien de la sécurité échange avec l’office des Nations unies contre la droite et le crime organisé

Trafic illicite des migrants et droit de l’homme : le ministre ivoirien de la sécurité échange avec l’office des Nations unies contre la droite et le crime organisé

 

Dans le cadre de la coopération et de l’appui sécuritaire qui existe entre la Côte d’Ivoire et les Nations Unies, le Ministre Sidiki DIAKITE de l’Intérieur et de la Sécurité, a reçu en aportéudience le 30 mai 2018 à son cabinet au Plateau, Henna MUSTONEN du bureau régional de l’Afrique de l’Ouest et du Centre de l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) ou elle est spécialiste de la prévention du crime et de la justice pénale, traite des personnes et trafic illicite de migrants.

Au cours de cette audience, les échanges entre le Ministre DIAKITE et l’experte de l’ONUDC ont porté sur les deux (02) initiatives conjointes que l’ONUDC et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH) ambitionne réaliser sur trois (03) ans en Côte d’Ivoire.

Depuis 2013, l’ONUDC accompagne le Gouvernement ivoirien dans plusieurs domaines. Les projets objet de cette rencontre, visent selon Henna MUSTONEN, à renforcer les capacités des pays de l’Afrique de l’ouest à développer une réponse au trafic illicite de migrants basée sur les droits de l’Homme désigné sous le nom de « Projet PROMIS » ainsi qu’à répondre efficacement aux violations des droits de l’Homme en lien avec la migration irrégulière.

Après un exposé de toutes les actions et initiatives entreprises par le Gouvernement ivoirien dans la lutte contre les nouvelles formes de criminalité comme le trafic illicite des migrants, la traite des personnes, les exigences liées au respect des droits de l’homme, le ministre Sidiki DIAKITE va suggérer à Henna MUSTONEN la mise en place d’un mécanisme, d’un mode opératoire au profit des différents acteurs. Ceci devrait selon le ministre, aider à davantage optimiser et faciliter l’opérationnalité de cet appui onusien.

Il a en outre rassuré l’experte de l’ONUDC, sur la mobilisation et la disponibilité des services du ministère de l’intérieur et de la sécurité pour la stratégie et les actions concrètes à mettre en œuvre.

Soulignons que les échanges ont permis dans le fond, d’aborder les questions portant sur l’assistance législative ; l’amélioration de la coopération judiciaire ; les droits des migrants, mais également sur le renforcement des capacités de la Police Nationale à travers l’Unité de lutte contre la Criminalité Transfrontalière organisée (UCT) et la Direction de la Surveillance du Territoire (DST).

Au terme de l’audience, le Ministre DIAKITE a salué la responsable de l’ONUDC pour l’appui des organismes des Nations Unies apporté à la Côte d’ivoire et, rassuré de travailler à donner un contenu réel à cette coopération.

Henna MUSTONEN était accompagné de collègues de l’ONUDC à cette audience.

Selon Abidjan.net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*