Home » Nouvelles du Liban et le monde arabe » Nouvelles du Liban » Aide exceptionnelle de la Mlf à ses établissements au Liban

Aide exceptionnelle de la Mlf à ses établissements au Liban

Le Directeur Général de la Mission Laïque Française (Mlf), M. Jean-Christophe Deberre, s’est adressé à la presse libanaise, lors d’une conférence de presse qui a eu lieu au Stade de Chayla. Il a annoncé la décision de la Mlf de prendre en charge la différence entre les dépenses et les recettes attestées par les rapports d’audit par la MLF, et de verser une aide financière exceptionnelle aux établissements du Grand Lycée Franco-Libanais (GLFL) et du Lycée Lamartine de Tripoli, pour les deux années scolaires à venir, afin de maintenir les droits de scolarité au niveau de ceux de l’année 2017/2018 ; le même principe s’appliquera aux autres établissements s’ils acceptent de signer les budgets.

 

« La Mlf voudrait réaffirmer son attachement au respect des lois, de la justice, tout en souhaitant vivement que les tribunaux arbitraux éducatifs puissent remplir la mission que leur assigne la loi, a souligné le Directeur de la Mlf.  Elle souhaite devant l’ensemble de la communauté parentale réaffirmer sa volonté de transparence, telle que le prévoit la loi, leur dire qu’elle comprend les deux préoccupations qu’ils expriment, à savoir : la meilleure éducation pour leurs enfants et l’augmentation limitée des droits de scolarité, dans cette période difficile que traverse le Liban ».

La Mlf avait décidé d’appliquer intégralement la loi 46/2017, conformément aux principes qui l’animent. Cette application s’était heurtée à deux difficultés : la contestation des familles sur la répercussion des augmentations qu’exigeait le paiement des salaires, et d’autre part, la grève des professeurs en avril-juin 2018, face à l’impossibilité de leur employeur de leur servir les salaires majorés par la loi.   

Face à la contestation des budgets, au refus de signature des cinq comités de parents des établissements Mlf et de leur assignation devant le juge des référés, la Mission laïque française a dû se pourvoir de tous les moyens nécessaires pour convaincre la justice de son bon droit.

Étant une association de droit français à but non lucratif, reconnue d’utilité publique en France, la Mlf a souhaité informer les comités des parents en toute transparence. C’est pourquoi elle a décidé de faire auditer les comptes de tous ses établissements et de leur communiquer les résultats de ces audits : conformité des dépenses et des recettes, respect de la loi 515/96, constat que de fait, les dépenses excédaient les recettes et que dès lors ce n’était pas la Mlf qui devait aux parents, mais bien l’inverse.

 

  1. Jean-Christophe Deberre a remercié les deux comités des parents des lycées Lamartine de Tripoli et du GLFL pour avoir compris le sens de ces dispositions et avoir signé les budgets de 2017/2018 et 2018/2019, tout en abandonnant tout contentieux en direction des établissements de leurs enfants. Il prend acte de leur engagement à établir des relations de confiance sereines avec la Direction de ces établissements.

Pour le lycée Nahr Ibrahim, une non-augmentation des droits a été proposée. Cela concerne aussi le lycée Nabatieh, où l’Etat français avait accepté, à la demande des parents et des autorités, de reprendre intégralement en charge la rémunération du proviseur. « Dans ces deux établissements, la Mlf était prête à faire exactement le même effort, elle espère être entendue », a tenu à préciser M. Deberre.  

 

A propos de la « Mission laïque française » :

La « Mission laïque française » (Mlf) est une association à but non lucratif reconnue d’utilité publique. La Mlf est à la tête d’un réseau de 109 établissements d’enseignement français à l’étranger scolarisant plus de 60 000 élèves dans 38 pays. Elle mène également 19 actions de coopération éducative dans 9 pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

x

Check Also

RIACHI À OHIO: LA RÉCONCILIATION INTERCHRÉTIENNE EMPÊCHE TOUTE LOI CONTRE NOTRE INTÉRÊT

Share this on WhatsAppLe ministre de l’Information, Melhem Riachi, a assuré, lors du dîner annuel ...